Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Justice Sociale / Démocratie Directe / Nation Europe et الأمة العربية de Stéphane Parédé ستيفان بردي

Bahreïn : une révolution mise sous le boisseau

4 Février 2013 , Rédigé par justicesocialeetdemocratiedirecte.over-blog.com

Ce vendredi à 20 h 35, LCP-Assemblée nationale rediffuse le documentaire, Bahreïn, plongée dans un pays interdit. Un film qui témoigne au cœur d’une révolution dont personne ne parle.

Le 18 janvier dernier, Zahra Al-Shaikh, activiste bahreïnie, est interpellée dans la plus grande violence, dans le plus grand silence aussi des médias internationaux. Une arrestation de plus dans un pays qui, depuis près de deux ans, vit au rythme des manifestations, réprimées dans le sang.

Le 14 février 2011, le peuple du Bahreïn investit la place de la Perle, carrefour du centre de Manama, la capitale. Le printemps arabe vient d’atteindre ce petit royaume insulaire à l’ouest du golfe Persique, où le despotisme de la famille Al Khalifa au pouvoir piétine les droits fondamentaux.

Un an plus tard, Stéphanie Lamorré entre au Bahreïn avec un visa touristique, via l’Égypte et la Libye. La documentariste, vite repérée, est arrêtée. Les autorités lui imposent de quitter le pays sous trois jours. Au Bahreïn, le journalisme est prohibé… « Je suis restée deux jours dans un hôtel, suivie en permanence par deux policiers en civil. Le troisième jour, je suis sortie avec mes affaires dans un sac en plastique. J’ai disparu pendant un mois et demi. J’étais en niqab tout le temps et n’utilisais qu’une petite caméra. Je dormais chez les gens », raconte la réalisatrice. Tourné clandestinement, au plus près des manifestations quotidiennes et de la répression, le documentaire de Stéphanie Lamorré raconte, à travers le parcours de trois femmes, l’histoire d’un peuple en résistance. Une contrainte au départ dans ce pays où « les règles sociales et religieuses interdisent aux femmes de passer trop de temps avec les hommes » devenue valeur ajoutée tant le regard que ces femmes portent sur leur pays éclaire les raisons d’un soulèvement populaire juste autant qu’inévitable. Zahra, Nada et Zainab se battent pour la liberté et la démocratie. Pour que leur pays devienne un État de droit.

En 52 minutes, Stéphanie Lamorré brosse le tableau d’un Bahreïn en pleine crise sociale, soulignant également l’importance géostratégique de ce minuscule pays pétrolier qui a fait de l’Arabie saoudite, voisine, une grande sœur protectrice qui n’hésite pas d’ailleurs à envoyer ses troupes prêter main-forte à la répression de la famille Al Khalifa, et de l’Iran un alibi pour contraindre les puissances étrangères à ne pas intervenir. Et, depuis des mois, la communauté internationale laisse faire, sourde et muette face à ce qui se joue, encore aujourd’hui, sur l’île interdite aux journalistes.

C’est en ce sens que le documentaire de Stéphanie Lamorré est indispensable. Tout simplement parce qu’il offre à voir et à comprendre ce que les autorités bahreïnies et leurs alliées veulent à tout prix cacher. Un film troublant, et révoltant.

Marion d’Allard

 

http://www.humanite.fr/medias/bahrein-une-revolution-mise-sous-le-boisseau-513716

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article