Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Justice Sociale / Démocratie Directe / Nation Europe et الأمة العربية de Stéphane Parédé ستيفان بردي

Des sit-in à Damas, à Tartous et à Hama condamnant l'agression israélienne contre Gaza

18 Novembre 2012 , Rédigé par justicesocialeetdemocratiedirecte.over-blog.com

Des sit-in à Damas, à Tartous et à Hama condamnant l'agression israélienne contre Gaza

17 Nov 2012

 

Damas -Tartous  /  Des centaines d'étudiants syriens et arabes de l'université de Damas ont exécuté aujourd'hui, samedi, un sit-in devant le siège des NU à Damas, condamnant l'agression israélienne contre la bande de Gaza et le mutisme honteux officiel arabe et international à son égard, et proclamant la solidarité avec les Gazaouis.

Les étudiants rassemblés ont affirmé que Syriens et Palestiniens sont un même peuple, condamnant ainsi la conspiration de certains régimes arabes contre la Syrie et leur mutisme devant l'agression qui s'abat contre Gaza, soulignant que la Ligue Arabe est devenue une marionnette entre les mains des Etats-Unis et Israël.

L'étudiante à la faculté de lettres arabes, Sara Youssef, a fait noter que la participation au sit-in avait pour but de confirmer l'appui des jeunes syriens aux Gazaouis et à leurs droits dans la libération de leurs territoires, appelant la communauté internationale à mettre fin aux crimes de l'ennemi sioniste et à son agression contre le peuple palestinien.

De son côté, Zeina, étudiante au départemenrt des lettres françaises, a affirmé que le peuple syrien n'oubliera jamais que la question palestinienne et sa 1ère cause et poursuivra son attachement à la résistance en tant que seul option pour récupérer les droits usurpés des peuples.

Imane, étudiante en philosophie, s'est étonnée de la position de certains régimes arabes qui n'avaient pas couper leurs relations avec Israël qui commet des crimes et des massacres contre les Arabes en Palestine occupée .

Pour sa part, Mays Soueidane, présidente de l'Union nationale des étudiants du Liban en Syrie, a indiqué que la participation des étudiants libanais au sit-in est une expression de leur solidarité avec les Gazaouis et de leur appui à la Syrie, direction et peuple, face au complot tramé contre elle.

Mo'taz al-Qurachi, secrétaire des organisations estudiantines arabes à l'université de Damas, a fait noter que ce sit-in avait pour objectif de fustiger l'agression sioniste contre la bande de Gaza, s'interrogeant du rôle de la Ligue arabe et du refus des Cheikhs des monarchies du Golfe de demander des sanctions contre Israël sous le chapitre VII.

Khaled al-Ajami, de l'Union soudanaise des étudiants, a estimé que ce sit-in vise à attirer les regards sur les crimes commis contre le peuple palestinien.

Mohamed Nasr, de l'Union palestinienne des étudiants, a fait noter que le sit-in avait pour but de remercier la résistance palestinienne à Gaza et toutes les parties qui avaient contribué à consolider sa fermeté, notamment le peuple syrien.

Mustafa Dakwane, président de l'Union des étudiants africains à Damas, a condamné les positions internationales qui n'avaient pas soutenu le peuple palestinien, appelant tout le monde à s'unifier pour l'appuyer.

Au terme du sit-in, les étudiants de l'université de Damas représentés par l'Union nationale des étudiants de Syrie, ont présenté à Khaled al-Masri, conseiller des NU à Damas, un communiqué condamnant l'agression barbare de l'entité sioniste terroriste contre les Gazaouis et le mutisme officiel arabe et international à l'égard de ce qui se déroule à Gaza.

Le communiqué fait noter que la Syrie, en dépit de la guerre universelle déclenchée contre elle par les forces coloniales et réactionnaires, insiste sur son appui au peuple palestinien jusqu'à la réalisation de ses objectifs dans l'établissement d'un Etat palestinien indépendant avec al-Qods pour capitale.

Le communiqué réclame l'arrêt immédiat et urgent de l'agression sioniste barbare contre Gaza, la levée du blocus, l'ouverture de tous les passages sans conditions, le boycottage de l'entité sioniste raciste, l'expulsion de ses ambassadeurs, la convocation des ambassadeurs de certains gouvernements arabes et islamiques et le jugement des criminels sionistes et des parties qui les soutiennent en tant que criminels de guerre.

Le communiqué appelle toutes les masses populaires de la nation arabe et les libres du monde à appuyer les Gazaouis, imputant au régime officiel arabe agent et au Conseil de sécurité la responsabilité de la guerre de l'extermination collective déclenchée par l'ennemi sioniste contre le peuple palestinien à Gaza.

Le communiqué met l'accent sur la fermeté des Gazaouis et des factions de la résistance palestinienne face à l'agression israélienne.

Le communiqué indique que la Ligue arabe à l'ombre de l'absence de la Syrie dépend des forces impérialistes et exécute leurs ordres.

Le communiqué appelle toutes les forces nationales et progressistes dans la nation arabe et dans le monde et les NU à soutenir le peuple palestinien pour reconnaitre son Etat indépendant avec al-Qods pour capitale.

En outre, le communiqué des organisations estudiantines arabes à l'université de Damas, fait savoir que l'entité sioniste commet de nouveaux massacres contre les Palestiniens.

Dans le même contexte, des centaines d'étudiants ont observé aujourd'hui sur la place d'al-Mouhafaza à Tartous un sit-in de solidarité avec les Gazaouis face à l'agression israélienne persistante contre eux.

La présidente du bureau de l'organisation et du soutien aux pionniers à l'Union de la jeunesse de la révolution, Soline Hamada, a affirmé qu'Israël vise à effacer l'identité arabe palestinienne et à liquider sa cause.

En outre, l'institution de l'empreinte des jeunes de la Syrie a observé ce soir dans la localité de Salhab à Hama un sit-in de solidarité aux chandelles avec les Gazaouis.

Les participants ont condamné cette agression sauvage et toutes les pratiques de l'occupant contre le peuple palestinien à Gaza assiégé depuis des années, appelant à soutenir les habitants à Gaza.

Les participants qui avaient scandé des slogans appuyant la résistance ont dénoncé le mutisme de la Ligue arabe et des monarchies du Golfe qui exécutent les agendas de l'occident dans la région.

Mazen al-Hadr, représentant de l'institution de l'empreinte des jeunes à Hama, a fait noter que ceux qui visent actuellement Gaza sont les mêmes qui ciblent la Syrie résistante qui appuient toujours les droits arabes, notamment la cause palestinienne.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article