Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Justice Sociale / Démocratie Directe / Nation Europe et الأمة العربية de Stéphane Parédé ستيفان بردي

En refus de l'annexion du Golan, les fils du Golan occupé organisent une action nationale à Baqaata occupée

22 Décembre 2012 , Rédigé par justicesocialeetdemocratiedirecte.over-blog.com

En refus de l'annexion du Golan, les fils du Golan occupé organisent une action nationale à Baqaata occupée

15 Déc 2012

 

Quneitra / Confirmant l'identité du Golan arabe syrien et en refusant la décision caduque de la Knesset d'annexer le Golan syrien, nos ressortissants au Golan occupé ont organisé ce soir une activité nationale à Beit Chaab dans la localité de Baqaata occupée.

L'archevêque Atta-Allah Hanna, chef des évêques Sébaste des Grecs orthodoxes, a affirmé que le Golan restera une terre arabe syrienne et la victoire du Golan est une victoire sur la mentalité du sionisme, soulignant que cette action représente une confirmation de la victoire de la volonté sur l'hégémonie sioniste.

                    20121215-002116.jpg

"Ce qui se passe en Syrie est une guerre préventive contre l'axe de la résistance, car elle représente le cœur de l'arabité et de la fermeté et la Syrie s'engage dans une bataille de la dignité arabe", a-t-il ajouté, adressant ses salutations au président Bachar al-Assad, à l'armée arabe syrienne et au peuple syrien résistant.

Pour sa part, l'écrivain Said Naffaa des Arabes de 48 a salué les fils du Golan occupé pour leur fermeté et leur résistance et aussi la direction qui a su depuis les 4 décennies passées faire de la Syrie un pays puissant et résistant. "Cette direction qui a fait échec à tous les plans et les tentatives occidentaux et sionistes", a-t-il poursuivi, soulignant que la Syrie est capable de vaincre ce complot ficelé par les sionistes et les wahhabites.

                     20121215-002157.jpg 

Pour sa part Cheikh Abdallah Nimr Badir, s'est demandé comment on peut appeler les actes de tuerie, de boucherie et d'assassinat des innocents ainsi que la destruction des mosquées et des églises? "Est-ce que cela est un Djihad ou réforme et d'où venaient toutes ces quantités d'armes pour tuer les gens innocents. Ces commerçants de guerres rendront certainement des comptes et le peuple syrien ne les oubliera jamais et il sera sans pitié avec eux", a-t-il affirmé.

De son côté, Hassan Fakhr Eddine de Majdel Chams a lu un communiqué au nom des Golanais, dans lequel il a dit que le Golan restera syrien, identité et langue en dépit de la présence de l'occupant, réitérant la position des Golanais qui restent derrière la direction du président Bachar al-Assad, son armée et son peuple jusqu'à l'émergence de la lumière de liberté sur tout le Golan syrien occupé.

Au Souvenir de la décision de son annexion caduque, le Golan occupé est toujours attaché à son identité syrienne

Trente et un ans après la soi-disant décision de la Knesset d'annexion le Golan, le Golan n'a pas changé son identité arabe syrienne et a démontré que toutes les mesures arbitraires de l'entité sioniste sont nulles et elles ont échoué de porter atteinte à la détermination des Golanais attachés à la mère-patrie, la Syrie.

                    20121215-002233.jpg

Les Golanais soulignent toujours, à tout anniversaire de l'annexion, leur fermeté au Golan et leur attachement à la mère patrie alors que l'occupant tente de modifier vainement l'identité historique et l'aspect géographique du Golan en imposant la carte d'identité israélienne aux Golanais et en remplaçant les noms des localités et villages arabes par des noms sionistes mais toutes ces démarches n'ont pas réussi à venir à bout de la forte volonté des Golanais qui ont rejeté la décision de l'annexion et confirmé que "le Golan est arabe syrien".

La Syrie a présenté tout soutien possible aux fils du Golan qui ont écrit des épopées de la fermeté en défendant leur identité, et portant échec internationalement à la décision de l'annexion, après trois jours de son adoption par la Knesset, via une résolution adoptée par le Conseil de sécurité.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article