Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Justice Sociale / Démocratie Directe / Nation Europe et الأمة العربية de Stéphane Parédé ستيفان بردي

La rencontre populaire nationale : Les décisions du sommet de Doha se contredisent avec la charte de la Ligue arabe

7 Avril 2013 , Rédigé par justicesocialeetdemocratiedirecte.over-blog.com

La rencontre populaire nationale : Les décisions du sommet de Doha se contredisent avec la charte de la Ligue arabe
 

03 Avr 2013

 

Damas  /  La rencontre populaire nationale pour l'appui à la fermeté de la Syrie a condamné les décisions du sommet de Doha qui se contredisent avec la charte de la Ligue arabe, sont compatible avec le scénario de conspiration exécuté par les mercenaires des monarchies de Golfe et mettent à nu les crimes commis contre le peuple et l'Etat syriens.

Lors d'une réunion élargie tenue aujourd'hui à Damas avec la participation des partis, des organisations et des personnalités syriens et arabes, la rencontre a estimé que les décisions de la Ligue arabe la transforment en une chambre sombre pour mettre au point des plans suspects visant à porter atteinte aux intérêts de la nation arabe.

La rencontre a mis en exergue les positions de l'Irak et de l'Algérie vis-à-vis de la crise en Syrie lors du dernier sommet de la soi-disant "la Ligue arabe", affirmant son appui intégral au programme politique pour résoudre la crise en Syrie via un dialogue national syrien responsable et constructif.

Les participants ont évoqué le rapport étroit entre "l'opposition armée" et l'entité sioniste qui procure d'armes aux gangs terroristes.

20130403-192532.jpg

La rencontre a dénoncé l'infiltration de gangs terroristes armés depuis le Liban vers la Syrie pour y perpétrer leurs actes criminels et exécuter leurs complots contre l'Etat syrien qui avait toujours protégé l'indépendance du Liban et l'unité de son sol.

La rencontre a condamné le mutisme de certaines directions palestiniennes vis-à-vis du crime abominable perpétré par les groupes terroristes contre les Palestiniens au camp d'al-Yarmouk.

La rencontre a appelé la communauté internationale à lever les sanctions imposées à la Syrie et l'Iran, dénonçant la position du Conseil des droits de l'Homme et de ses résolutions injustes contre la Syrie.

La rencontre a mis l'accent sur la fermeté de la Syrie sous la direction du président Bachar al-Assad et l'appui des forces arabes honnêtes à ce pays face aux différents complots et défis qui le visent.

Le secrétaire général du Mouvement des Socialistes Arabes, Ahmad al-Ahmad, a fait noter que toutes les masses populaires arabes assument la responsabilité de la défense et de la résistance, soulignant la nécessité de se réunir pour examiner le règlement de la crise en Syrie et prendre part au dialogue national global en vue de mettre fin à la violence et à l'effusion de sang.

De son côté, le chef de la délégation irakienne, Naji al-Zbeidi, a indiqué que le valet qatari exécute la politique américano-israélienne dans la région.

Le secrétaire général du Parti du Peuple, Nawaf al-Melhem, a abordé la coordination avec le Mouvement Populaire Arabe pour le soutien à la Syrie dans le but de tenir une rencontre de solidarité à Bagdad après les deux conférences tenues à Beyrouth et à Damas en vue de mobiliser les potentiels face au plan ciblant la région tout entière.

20130403-192554.jpg

Dans un message adressé à la rencontre, le parti Arabe Démocratique Nassérien en Egypte, a affirmé que le dernier sommet arabe et les autres réunions qui l'ont précédé se contredisent avec la charte de la Ligue arabe, estimant que ces réunions avaient légalisé l'agression contre les pays arabes et représenté une ingérence dans leurs affaires intérieures.

Dans un message similaire, le Rassemblement des Forces Nationales en Jordanie a affirmé son appui à la Syrie, exprimant sa confiance en la capacité de la Syrie de demeurer ouverte à l'arabité et aux Arabes en dépit de la trahison de certains monarchistes du Golfe.

En outre, Akram Obeid, chef de la Commission Populaire Palestinienne pour la lutte contre l'agression contre la Syrie, l'axe de la résistance et la fermeté, a condamné les décisions du sommet de Doha, lesquelles constituent un antécédent très grave dans l'histoire de la Ligue arabe, notamment après l'attribution du siège de la Syrie à certains gangs takfiristes armés.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article