Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Justice Sociale / Démocratie Directe / Nation Europe et الأمة العربية de Stéphane Parédé ستيفان بردي

La Russie appelle à ne pas perdre la chance actuelle de régler la crise en Syrie à travers le dialogue et les négociations

16 Mars 2013 , Rédigé par justicesocialeetdemocratiedirecte.over-blog.com

La Russie appelle à ne pas perdre la chance actuelle de régler la crise en Syrie à travers le dialogue et les négociations

14 Mar 2013

 

Moscou/Le porte-parole du ministère russe des Affaires Etrangères, Alexandre Lukashevich, a appelé à ne pas rater la chance actuelle de résoudre la crise en Syrie quelle que soient les complots tramés par ses ennemis contre elle.

Dans une déclaration publiée par le site de "Russia Today", M. Lukashevich a indiqué que la Russie tient à sa ligne de principe soutenant une entente commune entre les Syriens pour qu'ils règlent, eux mêmes, leurs problèmes aigus à travers le dialogue et les négociations et non pas à travers l'effusion de sang.

Il a ajouté, à cet effet, que les contacts de la Russie avec le gouvernement syrien et certaines parties de l'opposition apportent la preuve de l'existence d'une telle chance.

Lukashevich a évoqué le déplacement des milliers de Syriens hors de leur patrie et la mort des dizaines de citoyens en raison de la perpétuité des combats.

Lukashevich a fait noter que le règlement politique sur la base de la Déclaration de Genève ne satisfait pas certaines parties, notamment celles extérieure soutenant l'opposition "extrémiste".

Il a critiqué la décision prise par la Ligue arabe sur l'octroi du siège de la Syrie auprès de la Ligue à la soi-disant "la coalition de Doha".

Gatilov : L'intention de certains pays occidentaux d'armer l'opposition se contredit avec leurs déclarations sur une solution politique de la crise en Syrie

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov, a affirmé que l'intention de certains pays occidentaux d'armer l'opposition suscite l'inquiétude et se contredit avec leurs déclarations publiques sur la nécessité de parvenir à une solution politique de la crise en Syrie.

Gatilov a déclaré aujourd'hui sur son site Web que Moscou est vigilante quant à l'intention de certains pays occidentaux d'armer l'opposition syrienne, soulignant que le monde entier parlait du besoin d'engager le processus de règlement politique en Syrie.

Experts russes : L'Occident recourt à la politique de double critère vis-à-vis de la Syrie

Le directeur de l'institut d'orientalisme, relevant de l'académie des sciences russes, le professeur, Vitaly Naumkin, a affirmé que certains pays occidentaux et arabes recourent à la politique de double critère dans leurs position vis-à-vis de la crise en Syrie et tentent d'attiser la situation en armant et finançant l'opposition.

20130314-195920.jpg

Dans une conférence de presse tenue aujourd'hui, Naumkin a fait savoir que la Russie ne défend pas le "régime" en Syrie mais elle s'attache à l'application de la loi internationale.

"La Russie, peuple et gouvernement, condamne vivement toutes les tentatives d'attiser la situation en Syrie", a-t-il indiqué, évoquant son rejet de toute ingérence dans les affaires syriennes.

Il a fait noter que la clé du règlement de la crise en Syrie réside dans la Déclaration de Genève.

Naumkin a estimé que le gouvernement syrien avait souligné sa disposition à dialoguer avec les forces de "l'opposition", mais ces forces ne s'étaient pas mises d'accord sur une position unifiée.

De son côté, le chef du centre de civilisations à l'université des relations internationales au ministère russe des AE, Veniamin Popov, a indiqué que l'ingérence étrangère dans les affaires intérieures de la Syrie attise le conflit.

Il a estimé que les déclarations données par les responsables britanniques encouragent les hommes armés à l'opposition et mènent à la partition du pays.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article