Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Justice Sociale / Démocratie Directe / Nation Europe et الأمة العربية de Stéphane Parédé ستيفان بردي

Le ministère des AE : L'interdiction du Conseil de sécurité de condamner les actes terroristes en Syrie est injustifiable

20 Janvier 2013 , Rédigé par justicesocialeetdemocratiedirecte.over-blog.com

Le ministère des AE : L'interdiction du Conseil de sécurité de condamner les actes terroristes en Syrie est injustifiable

17 Jan 2013

 

Damas  /  Le ministère des affaires étrangères et des expatriés a indiqué dans deux messages identiques qu'il avait adressés au président du Conseil de sécurité et au secrétaire général des Nations Unies, que l'Organisation d'al-Qaïda poursuit ses actes terroristes criminels via son bras terroriste en Syrie "le Front al-Nosra", soulignant que cette organisation avait fait exploser le 16/1/2013 deux véhicules piégés conduits par deux terroristes suicidaires dans la ville d'Idleb au nord-ouest de la Syrie, lesquelles avaient fait 22 martyrs et 30 blessés parmi les citoyens et causé de grands dégâts dans les maisons et les infrastructures se trouvant au lieu de l'explosion.

Le ministère a ajouté que ces deux attentats ont été survenus après le bombardement par des groupes terroristes armés de l'université d'Alep, lequel avait fait 87 martyrs parmi les étudiants et les citoyens déplacés de leurs foyers par les groupes terroristes armés et qui résidaient dans la cité universitaire.

Le ministère a fait savoir que les forces de l'ordre en Syrie avaient avorté pendant les derniers semaines et mois des dizaines d'opérations-suicides qui visaient des villes et des villages syriens, "ce qui avait abouti à sauver la vie des centaines de citoyens innocents", a précisé le ministère.

"Les opérations-suicides dans la ville d'Idleb avait eu lieu pour se venger des citoyens de cette ville qui avaient organisé, avant deux jours de ce massacre, des marches de protestation pour réclamer aux terroristes de quitter leur ville", a indiqué le ministère, soulignant que les terroristes avaient menacé les habitants des villages et des villes syriens qui avaient rejeté la présence des groupes terroristes dans leurs villes et villages en exécutant des opérations-suicides en vue de faire taire les voix libres réclamant l'arrêt du terrorisme et de la violence en Syrie et le soutien par des forces régionales et internationales à ces groupes.

"La Syrie qui réitère sa détermination à exécuter les résolutions du Conseil de sécurité relatives à la lutte contre de terrorisme, dont la résolution N°1373 qui stipule l'interdiction et l'arrêt du financement des actes terroristes et l'octroi de toute forme de soutien aux terroristes, réaffirmé une fois de plus la nécessité de lutter contre le terrorisme", indiqué le ministère.

Le ministère ajouté : "L'interdiction du Conseil de sécurité d'adopter des positions condamnant ces actes terroristes est injustifiable et un encouragement direct de ces groupes à poursuivre leurs actes de meurtre et de sabotage".

Le ministère a indiqué que le gouvernement syrien avait proposé un programme pour le règlement politique de la crise en Syrie, lequel se base sur le principe du dialogue entre les Syriens et la direction syrienne en tant que seule voie pour rétablir la sécurité et la stabilité en Syrie, dans la région et dans le monde tout entier, émettant son espoir que tous les pays qui avaient adopté des positions de double critère et qui étaient partiaux aux criminels et aux tueurs sous de faux prétextes à renoncer à ces positons et à lutter contre le terrorisme. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article