Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Justice Sociale / Démocratie Directe / Nation Europe et الأمة العربية de Stéphane Parédé ستيفان بردي

Le ministère des AE : Le terrorisme vise les civils syriens sans pitié ou distinction

23 Février 2013 , Rédigé par justicesocialeetdemocratiedirecte.over-blog.com

Le ministère des AE : Le terrorisme vise les civils syriens sans pitié ou distinction

21 Fév 2013

 

Damas  /  Le ministère des affaires étrangères et des expatriés a adressé aujourd'hui deux messages identiques au président du Conseil de sécurité et au secrétaire général des Nations Unies, dans lequel il a fait savoir que la ville de Damas avait connu aujourd'hui une série d'attentats terroristes dont le plus violent a été survenu dans la rue d'al-Thawra dans le quartier d'al-Mazraa et avaient fait 53 martyrs et des centaines de blessés parmi les citoyens, dont des enfants et des écoliers.

Le ministère a ajouté que l'attentat terroriste avait causé de grands dégâts dans l'hôpital d'al-Hayat et l'école d'Abdallah Ben al-Zubeir et un incendie dans plusieurs véhicules.

Le ministère a indiqué que les services compétents avaient saisi un véhicule bourré des tonnes d'explosifs au lieu précité et arrêté le terroriste suicidaire qui le conduisait.

Le ministère a fait noter que ces actes terroristes s'étaient produits en simultanéité avec le ciblage de nombre d'immeubles via des obus de mortier, évoquant aussi le ciblage hier par les terroristes de la cité sportive de Tichrine via deux obus de mortier, lequel avait fait un martyr, le footballeur Youssef Souleymane, et nombre de blessés parmi les footballeurs et les administratifs avant le coup d'envoi d'un match au championnat professionnel syrien.

"Ces actes terroristes lâches qui avaient visé des zones fréquentées par les citoyens dans la ville de Damas s'inscrivent dans le cadre des attentats terroristes qu'avaient connus Damas et nombre de gouvernorats syriens et qui ont été perpétrés par les groupes terroristes armés liés à al-Qaïda et soutenus par des pays dans la région et ailleurs contrairement aux engagements de ces pays à la loi internationale et aux résolutions des Nations Unies relatives à la lutte contre le terrorisme", a fait noter le ministère.

Le ministère a fait savoir que la lutte contre le terrorisme était toujours une question très importante pour la communauté internationale qui fait l'objet actuellement d'une épreuve sans précédent dans la crédibilité, abordant dans ce sens le terrorisme odieux visant les civils syriens sans pitié et distinction entre vieillard, enfant ou écolier.

"La Syrie avait réclamé, dans ses messages précédents, au Conseil de sécurité et au secrétaire général des Nations Unies de vivement condamner de tels crimes et de demander des comptes aux pays qui les soutiennent quelle que soit la forme de ce soutien", a souligné le ministère.

Le ministère des affaires étrangères a indiqué que la Syrie espère que le Conseil de sécurité peut, cette fois-ci, adopter une position décisive confirmant son engagement à la lutte contre le terrorisme sans prendre en compte le lieu et le temps de ces attentats, faisant savoir que la condamnation claire par le Conseil de sécurité de cet acte terroriste adressera un message décisif aux groupes terroristes et à ceux qui leur appuient que la politique de double critère est inexistante dans le traitement avec les crimes terroristes n'importe où dans le monde.

Le ministère a fait noter que l'ignorance par le Conseil de cet acte terroriste, comme s'était le cas dans le passé, consacrera les doutes sur le fait que ce Conseil n'est pas sérieux dans la lutte contre le terrorisme et son engagement à l'exécution de ses résolutions dans ce sens, soulignant que cela sera considéré comme camouflage politique de ces crimes terroristes.

Le ministère a affirmé que la crédibilité de la communauté internationale est mise actuellement en cause et que l'ignorance par la condamnation de ces actes terroristes ne sera pas une justification de deux côtés moral et humain, mais une ignorance des souffrances des victimes du terrorisme et de leurs familles en Syrie et une nouvelle preuve de la consécration de la politique de double critère dans l'action du Conseil de sécurité vis-à-vis des actes de terrorisme international. "Cette ignorance confirme à nouveau l'implication de certaines parties régionales et internationales dans les actes terroristes organisés visant la Syrie", a ajouté le ministère.

Le ministère a dit que la Syrie affirme que le terrorisme de ces tueurs ne l'obligera pas à renoncer à la défense de ses citoyens et qu'elle continuera la lutte contre le terrorisme au moment où elle déploiera tout effort pour mettre en œuvre son programme politique pour résoudre la crise en Syrie sur la base du dialogue entre les différentes composantes du peuple syrien en tant que meilleure issue à la crise actuelle.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article