Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Justice Sociale / Démocratie Directe / Nation Europe et الأمة العربية de Stéphane Parédé ستيفان بردي

Nombre de bénéficiaires de l'amnistie : Nous nous sommes rendus aux services compétents après avoir compris que les terroristes visent les citoyens

11 Novembre 2012 , Rédigé par justicesocialeetdemocratiedirecte.over-blog.com

Nombre de bénéficiaires de l'amnistie : Nous nous sommes rendus aux services compétents après avoir compris que les terroristes visent les citoyens

08 Nov 2012

 

Alep  /  Mohammad Refaat Bechkar et Ibrahim Salim Salmo, deux citoyens qui avaient bénéficié du décret d'amnistie après leur implication avec les terroristes, ont fait noter qu'ils s'étaient rendus aux services compétents après avoir compris que la voie du terrorisme est une impasse et que les terroristes perpètrent des actes de meurtre, de crime et de vol contre les citoyens.

Interviewé par la TV syrienne, Bechkar a indiqué qu'il habitait dans le quartier d'al-Ansari dans la ville d'Alep et travaillait dans le domaine de la réparation des pannes des ordinateurs.

Il a fait noter qu'une personne dénommée Fayçal lui avait demandé d'adhérer à son groupe takfiriste sous le slogan du soi-disant "al-Djihad" pour porter l'arme et participer aux attentats et aux attaques.

"Quand j'ai senti que la voie de ces terroristes est une impasse, j'ai voyagé à Alep pour m'inscrire au baccalauréat où j'ai rencontré un agent des forces de l'armée arabe syrienne et lui ai informé que je veux se rendre car le groupe du "Jabhet al-Nosra" me prépare pour perpétrer des attentats", a-t-il indiqué.

De son côté, Salmo a fait savoir qu'il habitait à Karm al-Beik à al-Bab dans la ville d'Alep et travaillait dans les domaines de la plomberie et des installations électriques.

Il a indiqué que des terroristes lui avaient demandé de réparer dans leur siège des pannes dans des réseaux électriques, soulignant que ces terroristes l'avaient recruté et lui avaient donné un fusil automatique.

"Un jour, je suis rentré à ma maison où j'ai découvert que des terroristes de "Jabhet al-Nosra" avaient tué ma femme et ma fille. Après cet incident j'ai décidé de prendre la fuite, surtout que ces terroristes avaient enlevé mon frère, l'avaient torturé et m'avait demandé une somme d'argent pour le relâcher", a-t-il souligné.

Salmo ajouté : "Au cours de ma présence avec les groupes terroristes armés, j'ai constaté des personnes appartenaient à d'autres nationalités dont libyenne, irakienne et égyptienne", soulignant que les actes de ces terroristes étaient immoraux.

Salmo a indiqué qu'il s'était échappé des groupes terroristes armés après avoir prétendu de se rendre au marché pour acheter du matériel électrique, soulignant qu'il s'était ensuite rendu aux services compétents. 

Sehrij : Les groupes terroristes armés tuent les citoyens et violent les femmes

Le citoyen, Baraa Mohammad Sehrij, qui avait bénéficié de l'amnistie présidentielle, a raconté l'histoire de son adhésion à un groupe terroriste armé relevant du soi-disant "Jabhet al-Nosra".

Dans un entretien avec l'agence SANA, Sehrij a fait noter qu'un groupe terroriste armé l'avait arrêté à son retour de son travail à sa maison à al-Zebdyeh à Alep, ajoutant : "Ce groupe m'avait demandé d'adhérer à eux pour viser les forces de l'armée et de sécurité contre 6000 L.S. par semaine".

Sehrij a évoqué les actes d'enlèvement et d'exécution des citoyens commis par les groupes terroristes armés dans les différentes régions à Alep, soulignant qu'il était présent pendant l'exécution de trois civils à Kallasseh et à al-Ansari al-Charqi.

Il a fait savoir qu'après l'entrée des terroristes à la zone de Salaheddine ceux-ci avaient pris d'assaut les maisons, volé leurs contenus et violé les femmes.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article