Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Justice Sociale / Démocratie Directe / Nation Europe et الأمة العربية de Stéphane Parédé ستيفان بردي

The Guardian: Van dyke joint les groupes terroristes à Alep et le Wall Street Journal : Amplification de l'implication jordanienne dans le trafic d'armes aux terroristes en Syrie

11 Novembre 2012 , Rédigé par justicesocialeetdemocratiedirecte.over-blog.com

The Guardian: Van dyke joint les groupes terroristes à Alep et le Wall Street Journal : Amplification de l'implication jordanienne dans le trafic d'armes aux terroristes en Syrie

10 Nov 2012

Londres, New York  /  Le journal britannique /The Guardian/ a révélé que le journaliste américain Matthew Van dyke qui avait combattu dans les rangs des milices armées en Libye s'était joint aux miliciens terroristes armés à Alep, sous couverture de tourner un film documentaire sur ce qui se passe sur le terrain.

"Van dyke qui avait combattu aux côtés des milices armées, l'année dernière, contre les troupes gouvernementaux en Libye et était détenu pendant six mois dans la prison d'Abou Salim à Tripoli, a réapparu à Alep aux côtés des groupes terroristes armés", indique le journal, soulignant que Van dyke a affirmé avoir apporté son assistance aux groupes terroristes armées en leur donnant conseil et avis sur les types d'armes que l'on avait utilisé en Libye.

Le Wall Street Journal: Amplification de l'implication jordanienne dans le trafic d'armes aux groupes terroristes en Syrie

Le Wall Street Journal, se référant à un responsable arabe informé, fait état de l'implication de la Jordanie dans le soutien des groupes terroristes armés en Syrie "en permettant le trafic des armes financées par l'Arabie Saoudite et le Qatar à travers ses frontières avec la Syrie à ces groupes".

Des éléments des groupes terroristes, parlant au journal, avaient reconnu le fait et assuré que des transactions de fusils, missiles anti-char et munitions avaient passé en Syrie à travers les frontières jordaniennes et que l'Arabie Saoudite et Qatar en assumaient les frais, achat et transport.

Le journal ajoute que six des chefs des groupes terroristes et des parties de ladite opposition syrienne ont révélé l'implication croissante de la Jordanie dans les activités des personnes armées en Syrie, nombre d'eux avaient affirmé avoir eu dans ce contexte des réunions avec des responsables jordaniens.

"L'administration proche du Roi de Jordanie, et qui est chargée de décider de la politique militaire et sécuritaire, n'avait pas répondu aux questions écrites présentées par le journal à ce sujet, de même que le ministère jordanien des affaires étrangères et le bureau du Premier Ministre", a indiqué le Wall Street journal, qui a parlé aussi des liens renforcés de la Jordanie avec les chefs des terroristes armés dans les villes syriennes frontalières, ce qui a facilité le passage des armes et des fonds aux terroristes.

Le journal a aussi fait savoir que des responsables des services secrets jordaniens accueillaient régulièrement des réunions avec les chefs de la soi-disant "armée libre" pour faciliter leur mouvement dans les deux sens et pour discuter avec eux de la stratégie militaire, et que la Jordanie permettait aussi à des responsables des services secrets américains d'entrer en contact avec des militaires syriens en défection.

D'après le journal, une personne informée avait affirmé que les responsables jordaniens avaient été assurés d'obtenir des assistances économiques et sécuritaires contre leur soutien aux groupes armés. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article