Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Justice Sociale / Démocratie Directe / Nation Europe et الأمة العربية de Stéphane Parédé ستيفان بردي

Abdulhadi al-Khawaja reste en prison

4 Février 2013 , Rédigé par justicesocialeetdemocratiedirecte.over-blog.com

Ces cas ont été considérés comme suffisamment emblématiques pour qu’une commission internationale, menée par le juriste Cherif Bassiouni, établisse qu’il s’agissait là d’un moyen de «dissuader l’opposition politique». En traînant les pieds, le régime bahreïni avait accepté les conclusions de cette commission, l’été dernier. «Mais depuis, il multiplie les arguties juridiques pour ne rien changer», affirme Maryam al-Khawaja. Selon la famille du militant, celui-ci a été drogué et nourri de force ces derniers jours. «Cette pratique est interdite par le droit international. Elle peut en outre entraîner de graves complications médicales», assure encore la militante.

Occupant une place stratégique centrale dans le golfe Persique, le Bahreïn est depuis longtemps dans l’orbite de son puissant voisin saoudien et constitue une pièce maîtresse de la présence américaine et britannique dans la région. Alors que la vaste majorité de ses habitants est chiite, la famille royale en place, Al-Khalifa (qui est sunnite), est perçue comme un rempart contre les visées supposées de l’Iran chiite. Dans le même rapport, la commission Bassiouni avait cependant indiqué qu’elle n’avait trouvé aucun lien, formel ou informel, entre l’Iran et l’opposition bahreïnie.

Les opposants se disent ainsi confrontés à un «deux poids deux mesures évident». «A propos de la Syrie, les Occidentaux s’en prennent à la Russie et à la Chine, grâce auxquelles on écrase l’opposition. Or, ici, ce sont ces mêmes Occidentaux qui détournent le regard», s’emporte Maryam al-Khawaja.

Son père n’est pas le seul à souffrir de ces incohérences occidentales. La fille aînée, Zainab, a elle aussi été arrêtée en marge du Grand Prix, alors qu’elle tentait de bloquer une route conduisant au Circuit international de Sakhir. C’est au moins son quatrième séjour en prison. Accusée notamment d’avoir «agressé» les forces de l’ordre (alors qu’elle avait été menottée auparavant), elle est depuis lors en attente d’une décision de justice.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article