Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Justice Sociale / Démocratie Directe / Nation Europe et الأمة العربية de Stéphane Parédé ستيفان بردي

Bahreïn: Front Line Defenders appelle à la libération d'Abdulhadi Alkhawaja et Zainab Alkhawaja, ainsi qu'à la fin des violences contre les manifestations pacifiques

6 Mars 2013 , Rédigé par justicesocialeetdemocratiedirecte.over-blog.com

Bahreïn: Front Line Defenders appelle à la libération d'Abdulhadi Alkhawaja et Zainab Alkhawaja, ainsi qu'à la fin des violences contre les manifestations pacifiques

Aujourd'hui, Front Line Defenders renouvelle son appel pour la libération d' Abdulhadi Alkhawaja, actuellement condamné à la prison à perpétuité au terme d'un procès inéquitable. L'organisation fait aussi part de ses préoccupations concernant la violente arrestation de manifestants pacifiques, y compris la fille d' Abdulhadi, Zainab Alkhawaja, détenue dans des conditions très préoccupantes pour son bien-être.

Abdulhadi Alkhawaja est emprisonné depuis le 9 avril 2011 et a été condamné à la prison à perpétuité, au terme d'un procès largement inéquitable. Au moment de son arrestation, il a été violemment passé à tabac et a dû subir une opération de quatre heures dans un hôpital militaire. Il a ensuite été victime d'autres actes de torture. Au début de sa détention, il était placé à l'isolement et ne pouvait pas voir ni son avocat, ni sa famille.

Les inquiétudes concernant son bien-être physique et son droit à un procès équitable, sont confirmées par le rapport publié par la Bahrain Independent Commission of Enquiry (BICI), présidée par le professeur Bassiouni, qui confirme les allégations de torture et qui stipule clairement que les accusés, y compris Abdulhadi Alkhawaja, n'ont pas eu droit à un procès équitable, conformément aux standards internationaux.

C'est en se basant sur ceci que Front Line Defenders appelle à la libération immédiate et sans condition d'Abdulhadi Alkhawaja.

Dans une récente déclaration, le Roi du Bahreïn s'est engagé à mettre en place d'importantes réformes politiques et sociales pour répondre aux conclusions du rapport de la BICI.

Le premier pas fondamental serait la libération de tous les défenseur-ses des droits humains, y compris Abdulhadi Alkhawaja, actuellement détenu-es ou accusé-es sur la base de leurs activités pacifiques, et d'infirmer toutes les peines prononcées contre les professionnels de la santé au terme de procès inéquitables.

La publication du rapport de la BICI et l'engagement pris par le gouvernement du Bahreïn, d'entamer des réformes et de mettre fin à la torture, a été accueilli comme un pas en avant, tout comme l'ont été le remplacement du responsable de la sécurité nationale et l'enquête ouverte sur le comportement de certains officiers d'échelons inférieurs.

Cependant, bien que la décision de nommer une Commission Nationale afin d'appliquer les recommandations du rapport de la BICI soit une avancée positive, peu de progrès ont été faits et des récentes informations liées à l'usage excessif de la force contre les manifestants pacifiques viennent contredire cet engagement.

La dispersion brutale de manifestations pacifiques et l'arrestation de manifestants, notamment Zainab Alkhawaja, la fille d' Abdulhadi Alkhawaja, insultée et rouée de coups et placée en détention, sont particulièrement préoccupantes. Ses avocats avaient été informés que l'audience aurait lieu le 20 décembre 2011; lorsqu'ils se sont présentés au tribunal, on leur a dit "le procès – mais quel procès?". Au vu des précédents cas d'abus physiques et verbaux lors des détentions préventives, nous sommes très préoccupés pour son bien-être.

Action Update Needed. Before taking further action on this case please contact info@frontlinedefenders.org for further information

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article