Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Justice Sociale / Démocratie Directe / Nation Europe et الأمة العربية de Stéphane Parédé ستيفان بردي

Larijani à Damas : Nous appuierons toujours la fermeté du peuple palestinien face à l'occupant sioniste

25 Novembre 2012 , Rédigé par justicesocialeetdemocratiedirecte.over-blog.com

Larijani à Damas : Nous appuierons toujours la fermeté du peuple palestinien face à l'occupant sioniste

23 Nov 2012

 

Damas / Le président du Conseil iranien de Choura, Ali Larijani, a affirmé que son pays appuierait toujours la cause palestinienne et œuvrerait pour consolider la fermeté du peuple palestinien et sa résistance face à l'arrogance de l'occupant sioniste.

Rencontrant aujourd'hui à Damas les secrétaires généraux et les directions des factions de la résistance palestinienne à Damas, Larijani a examiné avec eux les développements de la question palestinienne et les communications arabes, régionales et internationales en cours sur une accalmie et un cessez-le-feu dans la bande de Gaza.

M. Larijani a, à cette occasion, félicité les factions de la résistance et le peuple palestinien pour la victoire réalisée à Gaza, tout en soulignant la nécessité de parvenir à l'unité du peuple palestinien et de consolider sa résistance à l'occupant sioniste.

De leur côté, les secrétaires généraux des factions ont apprécié le rôle de l'Iran d'appui à la résistance, lequel avait aidé à la réalisation de la victoire, affirmant le lien étroit entre la résistance en Palestine, au Liban, en Syrie et en Iran et toutes les forces fidèles dans la nation.

Ils ont insisté sur leur appui à tout effort pour parvenir à l'unité nationale palestinienne en s'appuyant sur l'option de la résistance.

Ahmad Jebril, secrétaire générale du Front Populaire de Libération de la Palestine-commandement général, a remercié l'Iran pour son rôle dans la consolidation des capacités de la résistance palestinienne.

Larijani: Rôle pionnier de la Syrie dans l'axe de la résistance

M. Larijani avait affirmé, à son arrivée ce matin à Damas, que la Syrie joue un rôle important dans l'appui à la résistance, soulignant que certaines parties veulent s'aventurer dans la région en provoquant des problèmes en Syrie.

"Nous insistons sur le rôle pionnier de la Syrie dans la résistance", a déclaré Larijani à son arrivée.

20121123-195242.jpgLarijani a indiqué que les réformes démocratiques en Syrie sont des questions nécessaires qui peuvent être réalisées via le dialogue politique, soulignant que la militarisation de la crise aboutira à encore plus de tués parmi les fils du peuple syrien.

Il a fait noter que des questions accélérées se produisent dans la région que ce soit en Syrie, en Turquie ou au Liban, soulignant que ces questions sont sensibles notamment après l'agression sioniste contre Gaza car certaines parties croyaient qu'elles peuvent détruire la résistance mais le peuple palestinien avait prouvé sa capacité de se défendre.

Larijani a estimé que le peuple palestinien avait réalisé une autre épopée de résistance, disant : "Nous avons soutenu la résistance des Palestiniens et toutes les factions résistantes sur le terrain".

Larijani réitère le refus de son pays de toute ingérence étrangère en Syrie

Le président du Conseil de la Choura iranienne, Ali Larijani, a réitéré le refus de son pays de toute ingérence étrangère dans les affaires internes de la Syrie et le soutien du dialogue national entre ses fils pour parvenir à une issue à la crise en Syrie.

Lors d'une conférence de presse tenue à Beyrouth au terme de ses entretiens avec le président de la chambre libanaise des députés, Nabih Berri, Larijani a indiqué que Téhéran refuse catégoriquement toutes formes d'ingérence militaire en Syrie et "Nous avertissons à y recourir. Nous pensons qu'il est l'un des pires malheurs pour le peuple syrien est l'initiative des autres prônant la militarisation d'une partie des Syriens l'entrainant ainsi à s'entretuer à l'intérieur de la Syrie".

"La divergence entre nous et les autres en ce qui concerne la crise en Syrie, c'est que les autres veulent imposer la démocratie avec la force, alors que nous, nous refusons cette option et nous ne pouvons l'appuyer et ce genre d'approche a prouvé avec l'expérience qu'elle ne mènera qu'à davantage de chaos et de saignement", a-t-il expliqué.

Pour lui, l'Iran a appuyé le dialogue politique comme elle a soutenu les réformes démocratiques en Syrie, affirmant que les parties qui envoient les armes en Syrie œuvrent pour déstabiliser le mouvement de la résistance et de la fermeté devant l'ennemi sioniste.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article